Home > Campaign updates, Uncategorized > Lettre de Nouvel An de Somyot

Lettre de Nouvel An de Somyot

Lettre de Nouvel An de Somyot 5 janvier 2012

Somyot Pruksakasemsuk
Petchaboon Prison
231 Praputabat Rd, Ni-Muaeng Sub-district
Muaeng District Petchaboon 67000

30 décembre 2011

Chers amis,

En référence à la campagne de 8 organisations internationales des droits de l’Homme d’Asie, d’Europe et du Canada qui ont demandé au gouvernement thaïlandais de libérer Somyot Pruksakasemsuk et de réviser la loi n° 112 ou la loi de lèse-majesté, je suis très heureux et ai vraiment apprécié le mouvement significatif qui est développé pour protéger les droits humains et la démocratie en Thaïlande. La loi n° 112 est une loi criminelle qui est en place depuis longtemps, conduit a de lourdes sanctions et a été utilisé pour diminuer la liberté et les droits du peuple thaïlandais. Dans les années passées, il y a eu environ 109 procès et plus de 10.000 sites Web qui ont été fermés en raison de la violation de cette loi. Beaucoup de gens chargés par cette loi ont souffert d’être arrêtés et emprisonnés pour de longues périodes sans traitement équitable, notamment le droit à la liberté sous caution J’ai 50 ans et dans ma vie, j’ai vu quatre périodes de violence politique en Thaïlande. Il y a eu un nombre élevé d’assassinats de dirigeants étudiants, de politiciens et de syndicalistes en raison de la loi de lèse-majesté. En outre, beaucoup de gens ont été contraints à l’exil pour éviter la punition, les violations des droits de l’Homme qui sont ignorées par la société thaïlandaise. En raison de notre mouvement et des campagnes, impliquant des organisations internationales des droits humains, en collaboration avec des communautés universitaires et des syndicats, nous avons été en mesure d’alerter la société sur la nécessité de réviser la loi n° 112. Les Thaïlandais sont de plus habilité à recueillir leurs demandes pour l’abolition de cette loi, quelque chose que nous n’avons pas vu au cours des 50 dernières années. Je vous demande vigoureusement de continuer à faire campagne contre cette loi, indépendamment des conséquences personnelles pour moi-meme.

Même si je devais passer ma vie entière comme prisonnier politique, je ne capitulerais jamais et ce, jusqu’à mon dernier souffle.

Ma foi dans l’alliance

Somyot Pruksakasemsuk

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: